La Chaire est créée dans un esprit de reconnaissance envers Paul Pascon, un chercheur qui a significativement marqué la genèse de la sociologie post coloniale au Maroc. Il s’agit d’abord, sans glorification rhétorique ni hagiographique, de perpétuer sa  mémoire, rendre plus visible ses publications notamment pour les jeunes générations de chercheurs en sciences sociales. En plus du devoir de mémoire et au delà du choix de l’emblème, la Chaire vise à contribuer à la promotion et à la transmission des connaissances en sciences sociales, à une réflexion critique sur notre environnement social, politique, économique et culturel. La Chaire Paul Pascon a pour champ d’action les sciences sociales, notamment la sociologie, l’anthropologie, l’histoire sociale dans leurs rapports avec les questions du  développement et du  changement social en général.

 

LES AXES DE RECHERCHE

  1.   L’analyse des mutations sociales sous leurs diverses formes (solidarités, travail ouvrier, espace, structures sociales, rituels, leadership, etc.) permettant de caractériser les changements en cours notamment au sein des sociétés rurales.

  2. La réflexion autour de la pratique des sciences sociales sociales au Maroc, aussi bien en termes d’enseignement que de traduction. Cet axe permet de caractériser la situation de l’enseignement, en particulier de la sociologie, dans ses fondements épistémologiques comme dans ses pédagogies d’enseignement et ses liens avec une sociologie empirique.

  3. Analyse des rôles des jeunes hommes et femmes dans les transformations du monde rural en adoptant le parti pris selon lequel les jeunes portent des innovations techniques et sociales dans la pratique de l’agriculture et dans la vie au niveau des territoires ruraux.

  4. L’analyse en termes de ressources naturelles (eau, foncier, forêt) et notamment le lien entre la question du développement et celle de la gestion de ces ressources qui sont liées aux politiques publiques et aux problèmes environnementaux.

      

 LES OUTILS MOBILISES

  • Une animation scientifique partenariale

La réalisation de ces objectifs se fait en collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux à travers l’animation scientifique et l’organisation de débats portant sur des thématiques liées au programme scientifique de la Chaire, aussi bien autour de publications récentes en sociologie et en sciences sociales, que sur des programmes et travaux de recherche en cours.

Cette animation scientifique prend la forme de séminaires sur la pratique des sciences sociales au Maroc ou sur les théories et pratiques de terrains mais aussi de conférences publiques de grands témoins autour de leurs expériences de recherche ou d’action dans le domaine du développement. Enfin, la chaire participe pleinement aux activités du CRESC notamment en organisant la « Semaine de la Recherche » et à travers des séminaires portant sur des thématiques communes.

  •  La publication scientifique et la production de matériel pédagogique 

Le plan pluriannuel de recherche comprend des volets de publications et de contributions scientifiques mais aussi la production de matériel pédagogique, des manuels (text book), contribuant à une mise au point  théorique et empirique  sur les sciences sociales. La chaire a également élaboré des objectifs de publication des résultats de recherche sous forme d’ouvrages et d’articles scientifiques. Des publications illustrant les travaux et recherches en cours feront l’objet de publications de working papers, appelés « Les Cahiers de la Chaire Pascon ».

A terme la chaire ambitionne de réaliser un portail en sciences sociales qui mettra à la disposition du public des archives et des textes ayant contribué significativement au développement des sciences sociales au Maroc. Ce portail mettra en relief les publications les plus récentes (recension, note de lecture critique…).

  • La formation doctorale et l’accompagnement des jeunes chercheurs

La relève dans le domaine de l’enseignement et de la recherche est une préoccupation centrale de la Chaire. Chaque année des bourses sont octroyées à de jeunes doctorants ou post-doctorants rattachés à l’équipe de recherche de la Chaire. Des cycles de formation doctorale, notamment autour des questions de méthodologies, de pratique empirique et du rapport du chercheur au terrain, sont organisés au profit des doctorants associés au CRESC, au CM2S et à d’autres écoles doctorales.