La Chaire est créée dans un esprit de reconnaissance envers Paul Pascon, un chercheur qui a significativement marqué la genèse de la sociologie post coloniale au Maroc. Il s’agit d’abord, sans glorification rhétorique ni hagiographique, de perpétuer sa  mémoire, rendre plus visible ses publications notamment pour les jeunes générations de chercheurs en sciences sociales. En plus du devoir de mémoire et au delà du choix de l’emblème, la Chaire vise à contribuer à la promotion et à la transmission des connaissances en sciences sociales, à une réflexion critique sur notre environnement social, politique, économique et culturel.

La Chaire Paul Pascon a pour champ d’action les sciences sociales, notamment la sociologie, l’anthropologie, l’histoire sociale dans leurs rapports avec les questions du  développement et du  changement social en général.

La réalisation de ces objectifs  se fera en collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux. Les moyens mis en œuvre sont :  

  • Elaboration et publication de manuels (text book) contribuant à une mise au point  théorique  et empirique  des sciences sociales  au Maroc ;
  • Séminaires sur l’enseignement de la sociologie et des sciences sociales en général ;
  • Séminaires sur les théories et pratiques de terrains ;
  • Ateliers de réflexion et de recherche composés essentiellement de chercheurs associés.Animation et organisation de débats  autour :
  • de publications récentes en sociologie et en sciences sociales,
  • d’un événement en rapport avec les objectifs et le champ d’action de la Chaire
  • Conférences publiques ;
  • Un programme de publication  en rapport avec le champ d’action de la Chaire : manuels et travaux de recherche en sciences sociales ;
  • Un portail en sciences sociales qui mettra à la disposition du public des archives, des textes ayant contribué au développement des sciences sociales au Maroc. Il mettra également en relief les publications les plus récentes (recension, note de lecture critique…) ;
  • La relève est une préoccupation centrale et vitale pour la Chaire. Celle-ci est ouverte sur des écoles doctorales et des jeunes chercheurs. Des bourses sont octroyées à de jeunes doctorants.