La société des absents. Migration, relations financières et absence en personne à Dakar

19 février 2016

Séminaire de la Chaire

La société des absents. Migration, relations financières et absence en personne à Dakar par Ismaël Moya (CNRS-LESC)
Retour

19 février 2016

EGE, campus Al Irfane

10h-13h

Discussion par Thomas Fouquet (CNRS-IMAF) et Anna Dessertine (LESC)

Ismaël Moya est un ancien économiste, converti à l’anthropologie par son travail de terrain de longue durée dans un quartier populaire de la banlieue de Dakar. Il est chercheur au CNRS dans le Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative. Il enseigne à l’université de Nanterre, l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et l’Université Royale des Beaux Arts de Phnom Penh. Ses travaux portent actuellement sur le genre, les hiérarchies sociales, les formes de la représentation et le réformisme islamique à Dakar. Il a récemment publié « Unavowed value. Economy, comparison, and hierarchy in Dakar. » et codirigé  Comparison made radical dans HAU, journal of ethnographic theory, 2015, 5(1). Deux ouvrages vont paraître cette année : De l’argent aux valeurs. Economie, genre et islam à Dakar (Société  d’Ethnologie) et L’impuissance de la valeur (codirigé aux éditions du CNRS).