Séminaire de la Chaire

Le 5 décembre 2016, 14h-16h

La réforme du droit de la famille: une comparaison Sénégal-Maroc

Séminaire de la Chaire par Marième N'Diaye (CNRS - ISP Cachan)
Retour

Marième N’Diaye est chargée de recherche au CNRS (ISP Cachan/UMR7220). Sa thèse, publiée aux Presses de l’Université de Montréal (2016), portait sur les politiques du droit de la famille au Sénégal et au Maroc. Après avoir travaillé en tant que post-doc sur les usages militants du droit à partir du cas de l’Association des Juristes Sénégalaises, elle mène désormais une recherche sur les mobilisations en faveur de la légalisation de l’avortement au Sénégal, au Maroc et en Afrique du Sud. Ses travaux s’inscrivent dans une perspective comparée et interdisciplinaire, croisant études sur le genre, sociologie du droit et sociologie de l’action publique.

Publications :

 

La réforme du droit de la famille. Une comparaison Sénégal-Maroc, Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, juin 2016.

« La légitimation par le droit ? Les défis du gouvernement de la famille en contexte musulman. Une comparaison Sénégal/Maroc », Critique Internationale, 2016/4, n°73, p.111-131.

« Refonder le droit de la famille au Sénégal et au Maroc. L’intérêt d’une comparaison aux frontières », Revue internationale de politique comparée, 2015/3, Vol.22, p.419-438.

« Interpréter le non-respect du droit de la famille au Sénégal. La légitimité et les capacités de l’Etat en question », Droit et Société, Vol.3, n°91, 2015, p.607-622.

« Rapports sociaux de sexe et production du droit de la famille au Sénégal et au Maroc », Cahiers du genre, n°58, 2014, p.95-113.

« Le développement d’une mobilisation juridique dans le combat pour la cause des femmes : l’exemple de l’association des juristes sénégalaises (AJS) », Politique Africaine, n°124, 2011, p. 155-177.

« Ambiguïtés de la laïcité sénégalaise : la référence au droit islamique », in B.Dupret (dir.), La charia aujourd’hui, Paris, Editions La Découverte, Collection Recherches, 2012, p. 209-222.