L’Algérie aux marges de l’État

Vendredi 11 décembre 2015

Journée d'Etude de la Chaire

L’Algérie aux marges de l’État par Tarik Dahou, Naoual Belakhdar, Yazid Ben Hounet, Pierre-Louis Mayaux, Noureddine Amara
Retour

Présentation du numéro spécial de la revue Politique Africaine n°137

avec
Tarik Dahou (IRD, UMR Patrimoines Locaux, MNHN)
Naoual Belakhdar (Freie Universität Berlin)
Yazid Ben Hounet (CNRS / Centre Jacques Berque)
Pierre Louis Mayaux (CIRAD / EGE Rabat)
Discutant:
Noureddine Amara (Université Paris 1)

 

De 10h à 13h à l’EGE Rabat (campus Al Irfane)

Les travaux sur le politique en Algérie ont accordé une place de choix au paradigme rentier, qui expliquerait les difficultés de sortie du régime autoritaire, malgré les récents bouleversements régionaux. Ce dossier propose a contrario d’appréhender les transformations des modes de gouvernement à partir des marges spatiales, économiques et politiques de l’État, à travers une dialectique des normes et des pratiques concrètes, des autorités de régulation étatique et non étatique, et enfin du légal et de l’illégal. Par une analyse tournée vers les scènes locales, il propose une relecture de la façon dont le politique a traditionnellement été appréhendé en Algérie. Il révèle la pertinence de l’observation des marges de l’État pour saisir l’originalité des mobilisations sociales, et apprécier la régulation politique de ces marges dans le transnational ou dans le droit et la propriété.