La force de l’évidence. Défense du quotidien et légitimation politique au Caire

10 décembre 2015

Séminaire de la Chaire

La force de l’évidence. Défense du quotidien et légitimation politique au Caire par Aymon Kreil (Université de Zurich)
Retour

De 18h à 20h à l’EGE Rabat (campus Al Irfane)

En Égypte, à partir de 2011, l’attention scientifique et médiatique se concentre sur certains acteurs facilement identifiables, en particulier les militants et les forces armées. Cette présentation s’attache par contre à décrire les stratégies de mise à l’écart du politique dans un quartier populaire de la capitale égyptienne à partir de l’exemple d’une ruelle. Les réseaux de solidarité au sein du voisinage y sont fréquemment mis en valeur pour se positionner à part des événements et reléguer le politique hors du lieu, défini par contraste comme espace du quotidien. Toutefois, loin de signifier un divorce entre État et société, cette configuration institue une relation où prédominent les rapports interpersonnels avec les agents des institutions publiques. De plus, elle crée les conditions d’un discours d’unité nationale conciliable avec les dynamiques d’autonomie locale exprimées à l’échelle des quartiers, à travers une évacuation commune du politique. La légitimation du régime par son rôle de défenseur du quotidien apparaît dès lors comme un vecteur décisif du soutien à celui-ci, à l’encontre de discours de mobilisation nationale aux objectifs lointains et semblant parfois irréalistes.

Aymon Kreil est anthropologue. Il est actuellement chercheur à l’UFSP Asien und Europa de l’université de Zurich et professeur invité au Programme CCC. Il a soutenu sa thèse de doctorat en 2012 à l’EHESS. Il travaille principalement sur l’Égypte, avec comme domaine de prédilection les questions d’autorité religieuse, les rapports de genre et la définition du politique dans ce pays.